Dans le cadre de l’élaboration du rapport du comité d’études relatif aux données dont disposent les gestionnaires de réseaux et d’infrastructures d’énergie paru le 18 mai 2017, la Commission de Régulation de l’Energie s’appuie sur l’expertise de Deepki :

Comme l’ont souligné Deepki et le Médiateur national de l’énergie lors de leurs auditions respectives, les pouvoirs publics doivent également s’acquitter de « ce type de communications et mettre en avant la présence d’acteurs de régulation garants de la bonne protection des consommateurs (la CRE, par exemple). Les pouvoirs publics ne communiquent pas suffisamment sur l’intérêt du déploiement des compteurs évolués (comme cela a par exemple été fait pour la TNT haute définition) » en 2016. L’Union française de l’électricité (UFE) précise que les « pouvoirs publics doivent apporter une parole de confiance, légitime, pour faciliter l’appréhension des données par le consommateur et expliquer la sensibilité des informations remontées ».

> Découvrez le témoignage de Deepki ici