4 étapes pour réduire efficacement vos charges énergétiques uniquement grâce à la data

Elisa Provenzale
Date31 décembre 2020

Le saviez-vous ? Vos données existantes peuvent vous aider à faire des économies budgétaires. Mais pour cela, il vous faut savoir en tirer parti, et ce n’est pas toujours simple ! Le blog de Deepki vous livre donc 4 étapes pour réduire efficacement vos charges environnementales grâce à la data.

Etape 1 : Collectez vos factures

La première étape pour réduire vos charges environnementales consiste à collecter toutes vos factures énergétiques disponibles pour obtenir une vision globale de la consommation de votre parc. Sachez que vos fournisseurs de gaz et d’électricité sont tenus de conserver vos factures pour une durée de dix ans. Cela ne veut pas dire que vous allez pouvoir récupérer toutes vos factures en un temps record (ni même gratuitement…), mais cela peut être une aide importante si jamais il vous manque de la donnée.

Enfin, assurez-vous que tous vos compteurs sont bien rattachés à un ou plusieurs bâtiment(s) et que vous disposez bien de toutes les factures associées à chacun d’entre eux.

À lire également : Gestionnaires de fluides : pourquoi vous ne pourrez plus vous passer du data-mapping

Un exemple concret :
La Région Grand Est a réussi à remonter 90% de ses données énergétiques sur un historique de 2 ans en 6 mois seulement grâce à :

  • La signature d’une lettre de mandat pour chaque lycée ;
  • La création d’espaces clients pour les lycées n’en bénéficiant pas ;
  • La collecte des factures directement depuis les espaces fournisseurs.

À lire également : Quelles informations se cachent dans votre facture énergétique ou l’art de lire entre les lignes

Etape 2 : Contrôlez l’exhaustivité et la fiabilité des données

Une fois que vous avez collecté toutes vos factures disponibles, assurez-vous que vous n’avez pas de contrat orphelin (c’est-à-dire un contrat facturé mais non rattaché à un point de livraison) ni de contrat clandestin (c’est-à-dire un contrat facturé alors qu’il devrait être fermé, par exemple suite à un déménagement). Autant dire que dans ce genre de cas, vous payez pour rien !

Pensez également à contrôler la complétude ainsi que les différentes briques de coût de vos factures afin de détecter des anomalies. Lorsque cela est nécessaire, vous pourrez ainsi demander un remboursement.

À lire également : Une facture, c’est compliqué ! Mais pourquoi ?

Un exemple concret :
Grâce à l’identification de contrats orphelins et clandestins, le Crédit Coopératif a pu détecter une dizaine de contrats à résilier représentant un montant de plus de 41 000€ HT.

À lire également : B.A.BA : le contrôle de la facturation énergétique

Etape 3 : Optimisez vos contrats

Une fois que vous êtes certain.e d’avoir collecté toutes vos factures et que vous avez vérifié qu’il n’y a pas d’anomalies dans vos factures, vous êtes prêt.e à optimiser vos contrats. Pour cela, il est possible d’analyser vos factures et courbes de charges.

Point vocabulaire :
Les courbes de charge indiquent à un pas de temps fixe (10 minutes, 30 minutes,…) la puissance consommée.

En effet, les entreprises payent souvent des contrats pour une consommation d’électricité bien supérieure à leurs besoins réels afin d’être sûres de ne pas avoir de dépassement et donc de pénalité financière. Cependant, en observant les courbes de charge, on peut souvent observer qu’il est possible de baisser la consommation maximum du contrat car elle est tout simplement inatteignable. En baissant cette consommation maximum vous faites automatiquement baisser le coût du contrat et pouvez faire des économies importantes sur l’année.

Enfin, continuez à suivre vos consommations énergétiques afin de vous assurer de ne pas dépasser la consommation maximum autorisée, auquel cas les pénalités pourraient être élevées.

Un exemple concret :
Grâce au calcul automatique des conditions tarifaires optimales (puissance souscrite, version tarifaire, option tarifaire etc.), le Crédit Coopératif a détecté plus de 20 000 € HT d’optimisation tarifaire sur 77 agences bancaires.

À lire également : Analyse des factures ou courbes de charges : quelle méthode pour votre optimisation tarifaire ?

Etape 4 : Pilotez votre budget

Pour parvenir à piloter votre budget, commencez tout d’abord par faire vos hypothèses d’évolution de parc et de tarif.

Suivez également votre gain réel par rapport aux prévisions budgétaires. Ainsi, votre estimation du budget de l’année suivante pourra être plus fidèle à la réalité et vous pourrez maîtriser votre risque et votre couverture d’achat.

Un exemple concret :
JCDecaux a réussi à :

  • collecter 37 000 factures qui ont ensuite été contrôlées et fiabilisées ;
  • faire collaborer 20 agences régionales pour la création du budget ;
  • ajouter et valider 100 hypothèses afin d’établir le budget de l’année suivante.

Au final 30% de temps a été économisé sur le calcul du budget.

La gestion de vos contrats d’énergie est la clé quand il s’agit de faire des économies budgétaires. Dans un premier temps, nous vous recommandons de vous lancer dans le contrôle des factures couplé à l’optimisation de vos contrats. Pour aller plus loin et en savoir plus sur le contract management, (re)découvrez notre webinaire sur le sujet :


New call-to-action